Votre Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Votre Panier Commander

Produits déjà vus

Nos marques

logo blog Le blog et nos articles

colissimo
Livraison gratuite
en Poste ou relais PickUp
à partir de

85,00€

Un renseignement, une posologie

ou un paiement par téléphone..

telephone

   

03.51.00.17.83

PAYEZ EN 3 ou 4  FOIS
respectivement à partir
de 200 et 500€

Nouveautés

Toutes les nouveautés

    SVD Complex laboSP contre cystites interstitielles

    SVD Complex laboSP contre cystites interstitielles

    Permet de lutter contre les cystites interstitielles. La cystite intersticielle aussi appelée syndrôme de la vessie douloureuse est une maladie chronique invalidante qui affecte plus particulièrement les femmes. Contrairement à la cystite, elle ne présente aucune cause bactérienne, virale ou fongique. Appelée aussi syndrome de vessie douloureuse.
     

    Contenance : Flacon de 120 gélules
     

    Adultes : min 2 - max 4 par jour.
    Pendant les 4 premiers mois prendre 2 fois 2 gélules par jour


     

    SVD COMPLEX fait partie du protocole CYSTITE 2

    traitement cystites

     

    Plus de détails sur ce produit...

    79,62 €

    SVD Complex

    Clients "PRIVILÈGE" : 71,66 €

    Utilité(s) :

    Cystite interstitielle
    La cystite intersticielle aussi appelée syndrôme de la vessie douloureuse est une maladie chronique invalidante qui affecte plus particulièrement les femmes. Contrairement à la cystite, elle ne présente aucune cause bactérienne, virale ou fongique.

     

     

    posologiePosologie

    Adultes : min 2 - max 4 par jour. pendant les 4 premiers mois prendre 2 fois 2 gélules par jour
    Enfants : (moins de 12 ans) :   nous consulter ou voyez la fiche conseil d'utilisation.

     

     

    Composition :

    Quercétine, Cartidyss (extrait de cartillage de poisson), SOD (super oxyde dismutase), extrait de Centella Asiatica.

    la SOD : son action anti-oxydante puissante ainsi que son action anti-inflammatoire plus particulièrement, en font un composant de choix dans cette pathologie.

    - la Quercétine : flavonoïde présent dans l'alimentation (vin rouge, tomates, brocolis, oignons...), elle inhibe la formation des leukotriènes et des prostaglandines, ce qui lui confère une action anti-inflammatoire. Elle présente également une action anti-cancer et cardio-protectrice ainsi qu'une action anti-histaminique.

    - le CartidyssR: un hydrolysat de cartilage de poisson qui est riche en acide hyaluronique et contient des polysaccharides: glucosamine et chondroïtine ainsi que des peptides de collagène favorisant l'absorption des GAG's. Ces éléments permettent de restaurer la perméabilité de la paroi de la vessie.

    - la Centella Asiatica (gotu kola) : une plante qui possède des effets cicatrisants et regénérateurs qui permettent de réduire les ulcérations de la paroi de la vessie. Les saponosides (asiaticosides) sont les substances actives de la plante qui stimulent l'activité des fibroblastes et la synthèse du collagène. Elle présente également des effets anxiolytiques et analgésiques en se liant aux récepteurs GABA et CCK.

     

     

    posologieConseils d'utilisation :

    Durée : 180 jours. 
    Emploi : pour toute question particulière, consultez-nous.
    Précaution(s) : pour toute question particulière, consultez-nous.
    Remarques(s) : pour toute question particulière, consultez-nous.

     

     

    Informations :

    <SIZE=1>source : passeportsante.net

    Dans la cystite interstitielle, la paroi interne de la vessie est siège d’anomalies inflammatoires visibles. De petites plaies présentes sur cette paroi de l’intérieur de la vessie peuvent laisser suinter un peu de sang et sont à l’origine des douleurs et de l’envie impérieuse de vider la vessie de l’urine acide.

     

    L’origine de l’inflammation observée dans la cystite interstitielle n’est pas connue avec certitude :

    Certaines personnes relient son apparition à une intervention chirurgicale, à un accouchement ou à une grave infection de la vessie, mais dans bien des cas, elle semble survenir sans cause déclenchantes. La cystite interstitielle est probablement une maladie multifactorielle, faisant intervenir de plusieurs causes.

    Plusieurs hypothèses sont à l’étude. Les chercheurs évoquent celles d’une réaction allergique, d’une réaction auto-immune ou d’un problème neurologique dans la paroi de la vessie. Il n’est pas exclu que des facteurs héréditaires y contribuent aussi.


    Voici les pistes les plus souvent évoquées :

     

    Altération de la paroi de la vessie.

    Pour une raison inconnue, la couche protectrice tapissant l’intérieur de la vessie (cellules et protéines) est altérée chez de nombreuses personnes atteintes de cystite interstitielle. Cette couche empêche normalement les substances irritantes contenues dans l’urine d’entrer directement en contact avec la paroi de la vessie.


    Couche protectrice intravésicale moins efficace :

    Chez les personnes souffrant de cystite interstitielle, cette couche protectrice agirait de façon moins efficace. L’urine pourrait donc irriter la vessie et entraîner une inflammation et une sensation de brûlure, comme lorsqu’on applique de l’alcool sur une plaie.
    Une substance appelée AFP ou facteur antiprolifératif se trouve présente dans l’urine des personnes souffrant de cystite interstitielle. Elle est peut-être en cause, car elle semble inhiber le renouvellement naturel et régulier des cellules tapissant l’intérieur de la vessie.


    Maladie auto-immune :

    L’inflammation de la vessie pourrait être due à la présence d’anticorps nocifs s’attaquant à la paroi de la vessie (réaction auto-immune). De tels anticorps ont été retrouvés chez certaines personnes atteintes de cystite interstitielle, sans que l’on sache s’ils sont la cause ou la conséquence de la maladie.


    Hypersensibilité des nerfs de la vessie : 

    Les douleurs ressenties par les personnes atteintes de cystite interstitielle pourraient être des douleurs « neuropathiques », c’est-à-dire causées par le dysfonctionnement du système nerveux de la vessie. Ainsi, une toute petite quantité d’urine suffirait à « exciter » les nerfs et à déclencher des signaux douloureux plutôt qu’une simple sensation de pression.

     

    traitement cystite ,homme infection ,vessie ,symptomes infections ,traitement infection ,medicament cystite ,cystite femme ,remede ,urinaire femme ,cystite homme ,soigner infection ,antibiotiques ,cystite femme

     
     
     
     

     

    Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :