Le pissenlit

Publié le : 16/04/2018 19:57:20
Catégories : Plantes Rss feed

Le Pissenlit

pissenlit

Taraxacum officinale.

Le pissenlit aide le foie de multiples façons :
sa concentration élevée en antioxydants lui permet de maintenir une fonction hépatique optimale, le protégeant ainsi des radicaux libres, des toxines et du processus de  vieillissement en général.

Origine :



Plante de la famille des Asteracae utilisée depuis des siècles dans la médecine ancestrale. Au moyen orient, en Asie ou en Europe il est utilisé depuis l’antiquité jusqu'à nos jours.
Il est également connu sous d’autres appellations le chardon Marian, l’artichaut sauvage,le chardon de St Mary, le Chardon de notre dame.


Cette plante joue un rôle important dans la médecine traditionnelle chinoise et Ayurveda.


En occident, une légende nous indique que les veines blanches présente dans les feuilles sont faites de gouttes du lait issues de la vierge Marie.

Vertus potentielles :


pissenlit


Le Chardon-Marie est très utilisé par les personnes atteintes d’affections hépatiques afin d'atténuer les symptômes et améliorer la santé du foie.
Le Chardon-Marie est mis en avant par les médecines alternatives pour le traitement de la cirrhose ou de la jaunisse.

Une étude sur des souris prétend que le Chardon-Marie pourrait avoir des effets « anti obésité ».
Mais les preuves sont extrêmement limitées et aucune véritable conclusion ne peut être tirée.

Des études sur des souris montrent l'effet du Chardon-Marie sur l’amélioration du bilan hépatique.
Chez des rats ayant une partie de leur foie amputé, des améliorations dans la synthèse d’ADN ont été mises en évidence dans plusieurs études.

Il existe néanmoins une étude sur l’Homme, dont les participants souffrant d’acné ont remarqué une amélioration significative sur la gravité des lésions
consécutive à la prise de ce complément alimentaire constitués des principes actifs du Chardon Marie.

Vertus potentielles :

pissenlit racines


Le pissenlit, ou Taraxacum officinale, est une plante vivace qui appartient à la famille des Asteraceae. Originaire d'Europe et d'Asie, le pissenlit aurait évolué à son actuelle forme
il y a une trentaine de millions d'années.

Le pissenlit doit son nom, « dent-de-lion » en anglais, à ses feuilles dentelées qui ressemblent aux dents d'un lion.

Aujourd'hui, différentes espèces de pissenlit peuvent être trouvées partout à travers le monde. Bien que considéré comme une mauvaise herbe envahissante qui nuit aux pelouses et jardins, le pissenlit est aussi reconnu pour ses remarquables propriétés thérapeutiques, tant dans les cultures traditionnelles amérindiennes et arabes, qu'en Europe et en Chine.

Le pissenlit anti-inflammatoire :


Le pissenlit fournit aussi des quantités considérables d'inuline, de choline, d'acides gras essentiels, d'antioxydants, ainsi que de nombreux phytonutriments qui aident à moduler
l'inflammation dans l'organisme. Certains de ses composés biologiquement actifs qui ont été identifiés comprennent le taraxastérol, le pseudotaraxastérol, le taraxacin, l'isolactucérol, le cycloarténol et l'esculétol, entre autres.

Le pissenlit, vitamines et oligo-éléments :


Le pissenlit se démarque par sa grande richesse nutritionnelle; il est une source exceptionnellement riche en beta carotène, ainsi qu'en vitamine C, fibres, potassium, fer, calcium, magnésium, zinc et phosphore. De plus, le pissenlit est aussi une très bonne source de plusieurs vitamines B telles que la thiamine, la riboflavine, la niacine, l'acide folique et l'acide pantothénique et est abondant en oligo-éléments, sodium organique et en vitamine D.

La remarquable densité nutritionnelle du pissenlit, notamment sa forte concentration en vitamines, calcium, potassium et oligo-éléments,lui octroie, entre autres, ses effets  diurétiques bien documentés. De plus, le pissenlit, en tant que plante amère dû à sa haute teneur en flavonoïdes (ß- carotène, a carotène, lutéine, crypto xanthine et zea-xanthine), est un excellent "purificateur de sang". Ces flavonoïdes contribuent aussi au processus digestif, en stimulant l'appétit et en équilibrant la flore intestinale, ainsi qu'en stimulant la fonction immunitaire.

Le pissenlit et la digestion :


Le pissenlit aide également à augmenter la sécrétion d'acide gastrique et de bile afin de faciliter la digestion, en particulier celle des graisses., De plus, en tant que diurétique, il permet aux reins d'évacuer les déchets, le sodium et l'excès d'eau en augmentant la production d'urine, donc offre un soutien à la fonction rénale.

Le pissenlit et les voies urinaires :

Pissenlit, "Pisse en lit"

En outre, les propriétés diurétiques du pissenlit lui permettent d'inhiber la croissance bactérienne dans les voies urinaires et protège contre les infections urinaires. Le pissenlit améliore aussi la fonction hépatique en soutenant le processus de détoxification et en rétablissement l'hydratation et l'équilibre électrolytique.

Le pissenlit et le foie :

Le pissenlit en fait aide le foie de multiples façons - sa concentration élevée en antioxydants lui permet de maintenir une fonction hépatique optimale, le protégeant ainsi des radicaux libres, des toxines et du processus de vieillissement en général.


Au-delà des applications thérapeutiques traditionnelles, le projet The Dandelion Root Project entrepris à l'Université de Windsor en 2009, dans le but d'étudier l'effet anticancéreux de l'extrait de racine de pissenlit contre les cellules cancéreuses en laboratoire (dans des cultures et des modèles utilisant des animaux).


Dans le cadre de ces expériences, les chercheurs ont jusqu'ici été en mesure de montrer qu'il semble y avoir un « Kill Switch » ou « déclencheur » sur les récepteurs cellulaires de la leucémie (par un processus appelé apoptose (mort cellulaire)) et que le pissenlit semblerait pouvoir y accéder. Bien que d'autres études sont nécessaires afin d'élucider la question, la recherche à date est très prometteuse.

pissenlit

Associations possibles :

Le pissenlit est très efficace comme traitement pour la rétention d'eau, les infections urinaires récurrentes, un foie paresseux, des troubles digestifs et aussi pour le soutien général des reins.

Il peut également être combiné avec d'autres phytothérapeutiques dans le cadre d'une approche globale visant le système gastro-intestinal, le foie ou les voies urinaires. Certaines plantes s'associent particulièrement bien avec le pissenlit sont :

  1. l'aubépine,
  2. la prêle,
  3. le genévrier,
  4. le persil,
  5. l'hibiscus,
  6. le chardon Marie,
  7. la bardane,
  8. l'artichaut,
  9. le curcuma.

Partager ce contenu