Hyperferritinémie

Publié le : 08/10/2017 08:06:51
Catégories : Produits Rss feed , Thérapies Rss feed

Hyperferritinémie : FERRILO, la réponse de la phytothérapie.

ferrilo

                                              

 Infinie santé commercialise un produit des laboratoires S&P qui ont mis au point un complexe appelé FERRILO composé de plantes riches en tanins, et capables à la fois de chélater le fer (ce qui permet son élimination) et d'en contrer l’oxyda­tion qu’il provoque. Les plantes composant FERRILO sont pricipalement Camelia sinensis, de l’Hamamelis virginiana, du pycnogénol, et du Rosmarinus officinalis.

Ce complexe se prend en cure de 6 mois, à raison d’1 à 2 gélules par jour selon l’importance de l’excès de fer.

Hyperferritinémie Définition

L'hyperferritininémie est un excès de ferritine dans le sang. Cette dernière est une protéine qui permet de stocker le fer essentiellement au niveau du foie, mais également dans la rate, et la moëlle osseuse.

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

                                                                                  

La ferritine (glycoprotéine) est une protéine située à l'intérieur des cellules du foie, et qui lie le fer à un sucre (glucide). Cette molécule fabriquée par le foie permet le stockage du fer dans la rate, la moelle osseuse, et le foie. Il s'agit donc des réserves de fer qui sont mobilisables par l'organisme.

Ainsi elle assure la disponibilité rapide des réserves en fer de l'organisme. On la trouve également en petites quantités dans le plasma.

La ferritine correspond au deuxième compartiment de réserve de fer de l'organisme soit environ 15 à 30 % après l'hémoglobine qui elle, correspond à environ 70 % des réserves.

La ferritine constitue une forme de réserve de fer soluble et disponible, c'est-à-dire capable d'être utilisée pour la synthèse de l'hémoglobine à l'intérieur des cellules. Lorsqu’un individu est en carence martiale (manque de fer dans les globules rouges), une mobilisation rapide des réserves en fer (par l'intermédiaire de la ferritine), s’effectue aux dépens de cette dernière. En cas de carence importante en fer, la ferritinémie est très basse.


Hyperferritinémie : Symptômes

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

C’est souvent en recherchant les preuves d’une anémie que les médecins découvrent que leur patient souffre, au contraire, d’un excès de fer. Les symptômes de la surcharge en fer sont en effet semblables à ceux de la carence et ce n’est qu’en mesurant, au moyen d’une analyse de sang, le taux de ferritine que l’on peut diagnostiquer cette maladie. La ferritine est en effet une protéine, fabriquée par le foie, qui permet à l’organisme de stocker le fer en excédent, dans l’attente du moment où il en aura besoin. Mais si la surcharge dure et si le fer stocké n’est jamais employé, l’organisme continue de produire de la ferritine et c’est alors que les problèmes de santé apparaissent.

Les manifestations de l’hyperferritinémie apparaissent très progressivement. Il s’agit d’abord de gros coups de fatigue puis, lorsque la surcharge augmente, le teint devient basané et la peau, notamment les plis des mains, fonce.

Hyperferritinémie : Causes

Une hyperferritinémie n'est pas obligatoirement due à une surcharge en fer.

Ce peut être le résultat d'une cytolyse hépatique (destruction des cellules du foie) s'accompagnant alors d'une augmentation des transaminases (enzymes augmentant en cas d'atteinte hépatique).

Il en est de même en cas de syndrome (ensemble de symptômes) traduisant une inflammation de l'organisme ou après une consommation d'alcool exagérée, et sur une longue période.

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

                                                                                           



1) Le syndrome polymétabolique (hépatosidérose dysmétabolique)

décrit par Moirand de l’école de Rennes. L’hyperferritinémie est aux environs de 1 000 à 1 500 ng/ml. La saturation de la transferrine est en général normale. Les malades se plaignent de fatigue, douleurs articulaires, troubles cardiaques. Il y a parfois de l’obésité, de l’HTA et/ou un diabète sucré. A la prise de sang, on découvre des perturbations des graisses du sang (cholestérol, triglycérides) et/ou une hyperglycémie. Les tests hépatiques peuvent être perturbés (hypergamma GT). Le foie est un peu surchargé en fer, en graisse, plus rarement il y a une fibrose. Il s’agit le plus souvent d’un homme de plus de 40 ans. Il n’y a pas d’anomalie génétique certaine. Les saignées peuvent être utiles pour éliminer la petite surcharge en fer.

Pour certains docteurs, auteurs d'articles, il y aurait de ce fait une amélioration du diabète sucré. Quelques saignées suffisent pour retirer 2 à 3 g de fer en surcharge (par exemple 300 ml chaque 20 j. pendant 6 à 8 mois). 

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

2) Les maladies alcooliques du foie.

L’excès de boissons alcoolisées (vin, bière, cidre, pastis, liqueur…) provoque un gros foie de stéatose (c’est-à-dire chargé en graisse), nettement visible à l’échographie. Parallèlement, l’alcool provoque l’augmentation du cholestérol, des triglycérides, des transaminases en particulier ASAT ou SGOT. L’hyperferritinémie est modérée (1 000 à 1 200 ng/ml). Si l’intoxication s’arrête, tout rentre dans l’ordre. Si elle se poursuit, il apparaît une fibrose du foie (le foie devient plus petit et dur) puis une cirrhose avec ses complications (ascite, hémorragie, troubles nerveux…). Le problème de l’hyperferritinémie devient secondaire. La gravité est due à l’atteinte du foie. Les saignées sont contre-indiquées car ces malades sont souvent anémiques au stade de fibrose et de cirrhose.

3) L’hépatite chronique C 

(600 000 individus en France) peut s’accompagner d’une hyperferritinémie modérée 1 000 à 1 500 ng/ml ; le pronostic dépend de l’agression du virus. Des saignées peuvent être faites dans certains cas, car certains médecins pensent que le traitement est plus efficace.

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

4) Les hyperferritinémies accompagnent certains cancers (digestifs ou autres),

des infections ou des inflammations chroniques en particulier intestinales, des traitements médicamenteux (corticoïdes, nutrition artificielle), l’hyperfonctionnement de la thyroïde, des intoxications par des toxiques industriels, des traumatismes musculaires (écrasement des membres). L’hyperferritinémie n’est pas ici en rapport avec une surcharge en fer et ne doit pas être traitée par des saignées.

5) Les hyperferritinémies par apport excessif de fer par voie externe, plus rares.

Elles ont été invoquées dans les populations Bantous d’Afrique de Sud qui cuisinaient dans des ustensiles en fonte. Elles peuvent se voir chez les sportifs professionnels qui absorbent des suppléments alimentaires riches en fer, ont des apports de fer par voie sanguine (transfusion, injections de fer).

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

6) Les hyperferritinémies par accumulation de fer par voie interne.

Le fer en excès provient des globules rouges qui se détruisent parce qu’ils sont mal-formés (par exemple : fragiles, ronds), ou que l’hémoglobine est anormale (thalassémies), ou bien parce que la moelle osseuse est incapable de former les globules rouges ou d’incorporer le fer dans les globules. Ces maladies sont plus rares et atteignent surtout les enfants ou adultes jeunes. Il faut dans certains cas éliminer le fer en excès par un traitement. En effet, ces malades ayant généralement une anémie importante, il n’est pas possible de les saigner.

7) L’hyperferritinémie de l’hémochromatose.

Nous la connaissons bien par ses signes cliniques apparaissant après 30 ans, les tests biologiques en particulier l’élévation de la saturation de la transferrine et de la ferritine. Il faut y penser souvent pour l’éliminer sur ces 2 tests et évidemment rechercher les antécédents familiaux et les mutations du gène HFE1. L’hyperferritinémie, qui est ici le reflet de la surcharge en fer, se corrige avec les saignées indispensables toute la vie.

hyperferritinémie ferrilo infinie sante ferrilow

8) Les causes rares :

la porphyrie cutanée tardive est une maladie qui s’accompagne de bulles sur la peau exposée au soleil. Elle est due à l’anomalie d’une enzyme hépatique. L’apparition des problèmes de peau peut être déclenchée ou aggravée par une surcharge en fer. C’est pourquoi des saignées améliorent ces malades. Signalons seulement le syndrome cataracte et hyperferritinémie héréditaire qui apparaît dès le jeune âge. Il y a aussi une hyperferritinémie exceptionnelle associée à une anomalie du métabolisme du cuivre. Donc l’hyperferritinémie en elle-même n’a pas de valeur diagnostique. Il faut toujours l’associer à d’autres explorations ou aux tests rapportés ci-dessus.

Hyperferritinémie : traitement

Le traitement de l'hyperferritinémie dépend bien entendu de la cause. Il sera différent selon  :

  •     Une cirrhose.
  •     Une hépatite.
  •     Une hémochromatose.
  •     Une inflammation.

Il faut donc consulter et demander l'avis de votre médecin évidemment.

Dans tous les cas:

Il faut stopper immédiatement la consommation de viande rouge, de fruits de mer et d’alcool. Évitez également la vitamine C.

Enfin, il faut consommer des plantes riches en tanins qui, comme le thé, diminuent l’absorption intestinale du fer.

Hyperferritinémie : FERRILO, la réponse de la phytothérapie

ferrilo

Infinie santé commercialise un produit des laboratoires S&P qui ont mis au point un complexe appelé FERRILO composé de plantes riches en tanins, et capables à la fois de chélater le fer (ce qui permet son élimination) et d'en contrer l’oxyda­tion qu’il provoque. Les plantes composant FERRILO sont pricipalement Camelia sinensis, de l’Hamamelis virginiana, du pycnogénol, et du Rosmarinus officinalis.

adultes : min 1 gel - max 4 gel par jour pendant les repas.

La durée minimum de la cure doit être de 180 jours.

    Pour les hommes :
        1 gel par jour à partir de 150 nng/ml
        2 gel par jour à partir de 300 nng/ml
        3 gel par jour à partir de 500 nng/ml
        4 gel par jour à partir de 700 nng/ml

    Pour les femmes :
        1 gel par jour à partir de 100 nng/ml
        2 gel par jour à partir de 200 nng/ml
        3 gel par jour à partir de 300 nng/ml
        4 gel par jour à partir de 500 nng/ml

Partager ce contenu