Digestion et Helicobacter pylori

Publié le : 29/12/2018 18:12:04
Catégories : Laboratoires Rss feed , Produits Rss feed


Traitement naturel pour l’éradication de la bactérie l'Helicobacter Pylori.

Dossier selon Dr Rita MONSIEUR et Dr Van Snick

Helicobacter digestconfort heba HE COMPLEX

                                                           

Helicobacter pylori (HP) est une bactérie qui infecte les muqueuses de la paroi de l'estomac humain. La bactérie Helicobacter pylori est notamment responsable des gastrites chroniques, des ulcères duodénaux et joue un rôle important dans la genèse de certains cancers gastriques.

Connue depuis 1980 seulement, cette infection s'acquiert à l'enfance et dans la très grande majorité des cas, elle devient chronique, s'accompagne d'une inflammation de la muqueuse gastrique et est la cause de 90 % de toutes les gastrites chroniques.

La transmission est intra-familiale (mère/enfant, fratrie) et perdure pendant des décennies, voire toute la vie de la personne infectée. Environ 10% des personnes infectées, développeront une maladie ulcéreuse.

Helicobacter digestconfort heba HE COMPLEX

                                                                                        

Quarante pour cent de la population européenne en est atteinte et plus de 80% dans les pays défavorisés. L'HP vit exclusivement dans l'estomac humain et est le seul organisme connu pouvant survivre dans un environnement aussi acide. Elle possède une forme hélicoïdale (d'où le nom de « Helicobacter ») et peut littéralement se visser dans la paroi stomacale afin de la coloniser !

L'estomac produit deux substances, l'acide chlorhydrique et la pepsine. Ces substances très irritantes sont tenues à distance de la paroi stomacale par le mucus.

Helicobacter digestconfort heba HE COMPLEX

Les pathologies apparaissent lors d'une sécrétion trop grande d'acide ou lors d'une protection insuffisante par le mucus.

La présence de HP multiplie par 30 le risque de cancer de l'estomac et il semblerait que le cancer de l'estomac ne peut se développer en son absence. Un rapport très étroit est établi entre pauvreté et infection par l'Helicobacter pylori.

Actuellement, on conseille d'éradiquer systématiquement l'Helicobacter, d'en faire le traitement préventif pour les patients ayant eu une gastrectomie partielle pour cancer, de dépister les parents du premier degré et les porteurs de lésions histologiques prénéoplasiques (atrophie, métaplasie).



Helicobacter digestconfort heba HE COMPLEX

                                                                                             

L'alcool, le stress, certains médicaments(aspirine et antiinflammatoires) et la primo-infection à Helicobacter pylori, sont les principales causes de plusieurs pathologies gastro-duodénales.

Habituellement, les bactéries ne résistent pas au milieu acide de l'estomac, cependant l'Helicobacter pylori sécrète une enzyme (uréase) qui lui permet de survivre aux sucs gastriques en les neutralisant. La bactérie agit alors de deux façons, elle augmente la sécrétion des sucs gastriques et affaiblit la structure de la muqueuse gastroduodénale.


Moins protégée, la paroi de l'estomac ou du duodénum est alors attaquée par les sucs gastriques.

Méthodes de détection de l'HBP

Helicobacter digestconfort heba HE COMPLEX

                                                                            

Classiquement une biopsie est pratiquée lors de toute endoscopie, elle permet de déterminer la présence de HP. D'autres tests ont été mis au point mais ne sont pas utilisés ou présents dans tous les pays d'Europe.

Le dépistage par analyse de l'air expiré à l'urée marquée est disponible dans certains pays (France). Un kit est disponible en pharmacie et est envoyé au laboratoire, il a un intérêt pour contrôler l'efficacité du traitement. Le dépistage sanguin peut être utile.

Malheureusement il reste positif de nombreux mois après l'éradication du HP et est donc difficile à utiliser.


Une dernière technique de diagnostic d'Helicobacter pylori est basée sur la mise en évidence dans les selles d'antigènes de ce germe par dosage immunologique, ce test donne une sensibilité de 96 %, une spécificité de 93 % et des valeurs prédictives positives de 92 % et négative de 96 % et n'est pas effectué actuellement de manière courante.

Traitement classique


En médecine classique le traitement, une trithérapie de sept jours associant un inhibiteur de la pompe à protons à deux antibiotiques, permet de s'en débarrasser dans 70 % des cas. Pour les malades résistants, un second traitement, quadrithérapie, plus puissant et plus long, fait disparaître la bactérie dans 63 % des cas, soit au total, un taux d'éradication de 90 %. L'inflammation persiste pendant 6 à 24 mois et la muqueuse redevient normale. Si celle-ci était déjà atteinte, les lésions persistent, mais leur extension et leur aggravation sont définitivement stoppées.

Traitement naturel par notre DIGESTPACK


Un protocole a été développé pour une cure de 4 mois.

Digestpack est composé de 2 actifs :

HEBA HE COMPLEX, une association d’huiles essentielles spécifiques



heba he complex
                                                

Le traitement de l'infection se fait classiquement par les huiles essentielles. Lutte contre l'infection ou les récidives, les huiles essentielles sont en première place dans la lutte contre l'Helicobacter pylori.

Les anti-infectieuses sont surtout les huiles essentielles à Phénol comme Origanum compactum, Thymus vulgaris à thymol, Melaleuca alternifolia, Cinnamomum zeylanicum feuilles.

On retrouvera, dans les huiles essentielles riches en aldéhydes comme Cinnamomum zeylanicum ou riches en sequiterpènes comme Chamomilla recutita et une action anti-inflammatoire importante.
L'action antispasmodique est marquée dans Artemisia dranunculus et Zingiber officinalis. Plusieurs huiles essentielles comme Mentha piperita et Lemongrass ont montré in vitro une inhibition nette de la prolifération du HP.



DIGESTCONFORT , une association d’extraits de plantes

digestconfort
                                                     

Dans le traitement de ces pathologies gastroduodénales, la phytothérapie peut aussi être utile. Certains isoflavones inhibent la croissance de l’Helicobacter pylori. Cette action est moins importante que leur action oestrogénique ce qui en limite l'utilisation de manière standardisée. Il s'agit de Glycine max, Medicago sativa (la luzerne), Cimifuga racemosa.

La glycyrrhizine a une action anti-inflammatoire, elle inhibe la production des PGE2 et augmente la production de mucus stomacal, le temps de vie des cellules épithéliales de l'estomac et inhibe la sécrétion du pepsinogène. L'acide glycyrrhétique bloque partiellement la dégradation des hormones surrénaliennes et notamment du cortisol.

De ce fait, elle prolonge leurs effets biologiques chez l'homme. In vitro, l'extrait hydroalcoolique de Réglisse inhibe les souches d'Helicobacter pylori avec une concentration minimale inhibitrice (CMI) de 50 à 400 mg/ml.


Certaines Brassicaceae comme le chou ou le brocoli Brassica oleacera contiennent des glucosinolates qui sous l'action d'une enzyme, sont transformées en sulforaphane. Cette molécule inhibe la croissance de Helicobacter pylori, dans 8 cas sur 11. L'activité antiacide de ces légumes disparaît à la cuisson. Cranberry, la canneberge exerce une action antiinfectieuse et permet une meilleure absorption des vitamines B12 dans les gastrites atrophiques. Les polysaccharides à haut poids moléculaire de la Canneberge inhibent l'adhésion de l'Helicobacter pylori sur le mucus gastrique humain.


La camomille romaine montre dans une meta-analyse une diminution nette de la dyspepsie et de l'acidité stomacale. Son action antiinflammatoire locale est bien connue et a été comparée aux inhibiteurs de la pompe à p r o t o n . Son huile essentielle a montré une inhibition in vitro de l'Helicobacter. La Grande Gentiane (Gentiana lutea) contient des triterpènes et des xanthones qui présente une action intiinflammatoire directe sur la muqueuse de l'estomac mais également par les xanthones une action antistress et antidépressive bien utile dans les problématiques de l'estomac.

Pour l'extrait alcoolique, la CMI de l'Helicobacter est de 100 μg/ml. Humulus lupulus, le houblon semble avoir un effet apaisant sur l'estomac, son mode d'action n'est pas déterminé mais il pourrait s'agir d'une action proche des plantes oestrogénique. De nouvelles pistes de travail sont à l'étude actuellement. La ghréline est un polypeptide orexigène, sécrété en majeure partie par l'estomac et à moindre degré par l'intestin, le pancréas, le rein, l'hypothalamus, l'hypophyse.


La grhéline accélère la vidange gastrique et le transit intestinal. Il est un puissant agent prokinetique et est capable de lever un iléus gastrique post-opératoire. Les infections à H. pilori, sont associées à une réduction du taux de ghréline circulante indépendamment du sexe et du BMI.


La ghréline possède une action gastro-protectrice dose dépendante et ouvre des implications cliniques dans la gastro- entérologie. Malheureusement il s'agit d'une arme à double tranchant car ce polypeptide augment l'appétit, ce qui bien sûr est intéressant chez les personnes atteintes chroniquement par un Helicobacter pylori mais aussi contre indiqué dans les excès de poids.


Certaines plantes comme Avena sativa et Zingiber officinalis agiraient par le biais d’une augmentation de la ghréline ; leur effet sur l’augmentation de l'appétit est bien connu. Par exemple les extraits alcooliques et la poudre de racine de Gingembre frais et même les composants isolés comme le [6] [8] [10] gingerol et le [6] shogoal inhibent, in vitro, l'Helicobacter pylori.

En association et pour soutenir ces actions et en prévention.

Helicobacter digestconfort heba HE COMPLEX

                                                                          

Probiotiques
L'association de plusieurs pré et probiotiques, à savoir les bifidobactéries, les saccharomyces et les lactobacilles a été étudiée et montre de manière évidente une meilleure tolérance à la trithérapie classique. Ces substances semblent avoir un effet de prévention mais aucune étude complète n'a été réalisée. Néanmoins, étant donné leur mode d'action et au vu de
l'absence de contre-indication leur utilisation est logique.

Vitamines
L'utilisation de vitamine C naturelle lors du traitement de l'HP entraîne une diminution des risques de précancérisation des tissus de l'estomac.


Compléments alimentaires
L'utilisation des huiles de poissons apporte un effet positif en complément au traitement d'éradication de l’HP. Mais cet apport est insuffisant pour traiter la bactérie en comparaison avec les substances classiques.

Conclusion


L'éradication de l'Helicobacter est indispensable lors de sa mise en évidence pour notamment éviter les risques de cancer de l'estomac. Cette éradication par le traitement classique (trithérapie antibiotique) n'est pas toujours suffisante. L'adjonction d'un traitement naturel limitera les risques de récidive.

Partager ce contenu