A prostine détails

Publié le : 11/09/2017 15:27:33
Catégories : Botavie Rss feed , Produits Rss feed

a prostine

A-PROSTINE - Botavie



Définition :
La prostate est une petite glande sexuelle entourant
l’urètre (ou conduit urinaire) sur sa partie en amont. Tant
qu’elle est saine, son volume ne gêne pas le passage de
l’urine, tout va bien. Les choses se compliquent, lorsque
son volume augmente et compresse l’urètre.


Hypertrophie de la Prostate :
Près des deux tiers des hommes de plus de 50 ans et
80% des hommes de plus de 70 ans sont concernés et
en subissent les inconvénients majeurs. On peut donc
classer l’adénome ou hypertrophie de la prostate parmi
les troubles liés au vieillissement.
Pourtant, beaucoup de personnes semblent vouloir
ignorer ce fait et c’est sans doute cette négligence qui est
à l’origine de sa fréquence. Dès les premiers symptômes,
il convient d’assurer une prévention phytothérapeutique
surtout chez les personnes ayant des antécédents
familiaux précoces. D’autant plus que les résultats
obtenus sont probants.


Quels sont les symptômes de l’adénome de
la Prostate :
Envies d’uriner plus pressantes et plus fréquentes,
miction douloureuse, besoin de pousser pour uriner, jet
d’urine faible, mais aussi l'incontinence.


Le taux de PSA (Prostate Specific Antigen), marqueur
spécifique de la prostate, joue le rôle de clignotant en cas
de problème. En effet, un taux de PSA élevé peut-être le
signe :
- d’un simple adénome de la prostate qui, bien que
gênant, n’est pas dangereux,


- ou de la présence d’une tumeur maligne.
Aussi, il est nécessaire de consulter votre médecin pour
connaître votre taux de PSA (incluant le taux de PSA
libre) et d’effectuer des examens complémentaires afin
d’écarter le diagnostic de cancer.

Quelles sont les gênes qui en résultent :
L’hypertrophie ou adénome de la prostate, en
compressant l’urètre, va rendre pénible et douloureuse
l’action d’uriner.
L’adénome peut entraîner des complications comme la
dilatation de la vessie, une insuffisance rénale ou des
lithiases (présence de calculs) urinaires. La vessie se
vidangeant mal, elle se dilate et peut aussi devenir le
siège d’infections urinaires. L’adénome peut être en outre
à l’origine de présence de sang dans l’urine (hématurie).
L’hypertrophie de la prostate peut également entraîner un
dysfonctionnement de la capacité érectile voire même
l’impuissance


Action d'A-Prostine :
A-Prostine est composé de plantes et substances
naturelles. L’action de cette composition est multiple et
vise à obtenir une diminution progressive du volume de la
prostate en inhibant l’enzyme et les hormones
responsables de l’hypertrophie.
Outre cet effet hormonal anti-androgène, A-Prostine,
exerce une action anti-inflammatoire et décongestive.
Après trois à six mois de cure, il est conseillé de faire une
analyse qui permettra de vérifier le taux de PSA.


Mode d’emploi :
En préventif : une gélule par jour.
En curatif : 3 gélules par jour soit une gélule à chaque
repas. Après l'atteinte des résultats escomptés, prendre
une gélule par jour en traitement d'entretien.


Composition :
Urtica dioica, Cupressus sempervirens, Emblica
officinalis, Lepidium sativum, Trigonella foenum-graecum
– Gélules végétales


Traitement d’accompagnement :
Initialement (en débutant la cure d’A-Prostine) il est
souhaitable de faire une cure de DynOrgan à raison de 2
gélules au moment des repas (matin, midi soir, soit 6
gélules par jour pendant 10 jours) pour son effet dépuratif
sur les reins et pour assainir les conduits urinaires.


Par la suite si les fonctions rénales semblent être
impliquées dans le problème prostatique, il est valable de
prendre une à deux gélules de DynOrgan par jour (une le
matin et une le soir, après les repas).

document botavie a prostine

Partager ce contenu